Ce reportage est le fruit d’une envie. Celle de donner la parole à différentes initiatives autour de la valorisation et du travail de la Terre.
Nous avons rencontré des personnes engagées qui agissent à leur échelle, sur leur territoire et leur environnement dans la Drôme et dans l’Ardèche. Trois projets ont été réunis :

  • les jardins partagés de l’Oasis Rigaud dans le quartier Fontbarlette à Valence avec son animateur Thomas Fropier
  • le jardin du chantier de jeunes bénévoles du Viel Audon à Balazuc en Ardèche avec Jean, Sophie et Sarah
  • le jardin de plantes aromatiques et de légumes à Trior dans la Drôme et sa maraîchère Aurélie Coursage.

Chacun s’est exprimé sur son parcours, ses objectifs, et le sens de son action. Ces témoignages permettent en partie de répondre à la question : « Jardiner au XXI siècle, ça rime à quoi ? ».
Nous avons choisi de valoriser la prise de parole par une chanson composée et interprétée par un jeune rappeur bien ancré dans le monde d’aujourd’hui, Gaby. C’est par le biais du hip-hop qu’il exprime son engagement et qu’il nous invite à prendre conscience du monde dans lequel nous vivons. La chanson s’intitule « Pas de pays sans paysans ».
Ces témoignages de vie transcrivent ici des actes militants menés en réponse à un système alimentaire qui nous coupe de la terre, de la nature et des rapports humains.