Category: Reportages Sonores

Itinéraire d’une tomate

 

Depuis sa création, le Bateleur travaille régulièrement avec l’association Graine de Cocagne, jardin de Cocagne situé à St Marcel les Valence (26). Les jardiniers accompagnés d’un maraîcher encadrant viennent régulièrement transformer leurs légumes à l’atelier de  St Pierreville.

Le fonctionnement d’un jardin de Cocagne : il s’agit d’allier le principe de la distribution en circuit court à des clients qui sont aussi des adhérents de l’association, l’insertion par le travail pour des personnes en grande précarité, et le cahier des charges de l’agriculture biologique.

Ainsi, avec le MédiaSon, nous avons décidé de valoriser la démarche de Graine de Cocagne et de faire entendre le quotidien du jardin et de toutes les personnes qui le font vivre. L’idée , le fil rouge de cette création sonore a été de suivre une tomate cultivée dans les jardins  de la graine à l’assiette.

L’occasion étant d’aborder à travers la culture de ce fruit si commun différentes thématiques : le travail, l’insertion économique et sociale, la place de chacun dans la société, l’alimentation et le lien à la terre.

Deux reporters en herbe, adhérentes du Bateleur se sont attelées à cette mission. Durant 6 mois, de mars à fin juillet 2013, Tatiana et Claire ont passé une à deux journées par mois à Graine de Cocagne pour effectuer les prises de son, et s’imprégner de l’ambiance du jardin. La série a été montée par elles durant l’hiver 2013/2014.

Cet « Itinéraire d’une tomate » a pris la forme d’un feuilleton radiophonique diffusé au fil de la saison de culture 2014 sur Radio Méga dans l’émission « Échanges et regard ».

Micro-Trottoir

En Mai 2013, nous avons effectué un micro-trottoir à la foire gourmande de Croquons Nature (Saint-Marcel-lès-Valence) autour de la citation : « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants » (Saint-Exupery). Ce micro-trottoir a été diffusé sur Radio-Méga

Les Mauvaises Graines

Ce reportage est le fruit d’une envie. Celle de donner la parole à différentes initiatives autour de la valorisation et du travail de la Terre.
Nous avons rencontré des personnes engagées qui agissent à leur échelle, sur leur territoire et leur environnement dans la Drôme et dans l’Ardèche. Trois projets ont été réunis :

  • les jardins partagés de l’Oasis Rigaud dans le quartier Fontbarlette à Valence avec son animateur Thomas Fropier
  • le jardin du chantier de jeunes bénévoles du Viel Audon à Balazuc en Ardèche avec Jean, Sophie et Sarah
  • le jardin de plantes aromatiques et de légumes à Trior dans la Drôme et sa maraîchère Aurélie Coursage.

Chacun s’est exprimé sur son parcours, ses objectifs, et le sens de son action. Ces témoignages permettent en partie de répondre à la question : « Jardiner au XXI siècle, ça rime à quoi ? ».
Nous avons choisi de valoriser la prise de parole par une chanson composée et interprétée par un jeune rappeur bien ancré dans le monde d’aujourd’hui, Gaby. C’est par le biais du hip-hop qu’il exprime son engagement et qu’il nous invite à prendre conscience du monde dans lequel nous vivons. La chanson s’intitule « Pas de pays sans paysans ».
Ces témoignages de vie transcrivent ici des actes militants menés en réponse à un système alimentaire qui nous coupe de la terre, de la nature et des rapports humains.

© 2017 Association le Bateleur

Site conçu par MLN, basé sur un thème de Anders NorenUp ↑